Comment mettre en place une structure d’URL efficace ?

optimisation URL

L’URL (Uniform Resource Locator) ou localisateur uniforme de ressource n’est rien d’autre que l’adresse d’une page web ou d’un site Internet. C’est une chaîne de caractères apparaissant sur la barre d’adresse d’un navigateur lorsque vous consultez un contenu sur le web. C’est elle qui permet de trouver une page web parmi les milliards d’autres pages indexées sur Internet. Elle fait partie des éléments SEO qui peuvent être améliorés pour optimiser le référencement naturel de votre site.

1.      Utiliser votre mot-clé principal dans l’URL

Les consultants d’une agence seo insistent sur l’importance de la présence de mots-clés dans l’URL. En effet, les mots-clés aident les moteurs de recherche à comprendre le contenu de votre page, donc à mieux l’indexer. Ils aident également le lecteur à avoir une idée plus claire du contenu s’ils sont bien placés, personnalisés et descriptifs. 

2.      Faire correspondre l’URL avec le titre de la page

Une URL bien écrite et descriptive du contenu donne confiance aux utilisateurs. Imaginez une personne qui partage une URL avec des chiffres et des lettres incompréhensibles sur son compte Facebook. Le bon sens empêche ses amis de cliquer sur le lien, de peur qu’il s’agisse d’un phishing.

3.      Utiliser des URL courtes

Il n’y a pas de règle qui limite la taille d’une URL. Mais pour des raisons pratiques, il est préférable d’opter pour une URL courte. Il sera plus facile à retenir pour des utilisateurs qui préfèrent taper directement dans la barre d’adresser leur requête Google. Elle sera également plus facile à copier et à partager.

4.      Privilégier les minuscules

Si la quasi-totalité des URL sont minuscules, c’est qu’il y a une raison. Les lettres minuscules sont plus agréables à lire. De plus, il est plus facile de taper les lettres minuscules sur n’importe quel clavier. Donc, si votre URL contient des majuscules, alors que l’internaute tape en minuscule, il risque de ne pas accéder à votre site.

5.      Enlever les mots vides

Les mots vides (le, la, du, ce…) sont superflus. Enlevez-les de la vôtre, sauf si celui-ci devient incompréhensible sans les mots vides.

6.      Séparer les mots par le tiret haut

Il arrive qu’une URL contienne une succession de mot comme « structure url idéale ». Il vaut mieux séparer ces trois mots par un tiret de 6 (structure-url-idéal) pour faciliter la compréhension de Google et la lecture des utilisateurs. Attention, les mots collés et les mots séparés par le tiret de 8 ne sont pas compréhensibles par certains navigateurs et moteurs de recherche.

7.      Éviter les chiffres, les caractères spéciaux et les caractères accentués

À titre d’exemple, la lettre « é » devient « 3%A9 » dans une URL. Cette dernière devient alors illisible ou difficile à lire. Certains caractères spéciaux sont interprétés autrement dans certains systèmes. C’est le cas du « # » qui indique aux moteurs de recherche d’ignorer tout ce qui suit ce caractère. Exemple : https://www.vente-pantalon.fr/pantalon/rouge#taille-38. Dans ce cas de figure, Google va ignorer l’indication de la taille du pantalon.

8.      Modérer l’utilisation de sous dossiers ou de sous catégories

Créer des sous-catégories ou des sous-dossiers permet d’avoir des contenus bien organisés. Par contre, celle contenant plusieurs sous-dossiers revient à écrire une longue URL, difficile à cerner. De plus, la présence des slashs ou barres obliques (/) qui séparent les éléments donne l’impression que le site est trop profond. Votre agence SEO vous confirmera que les pages profondes sont déclassées par Google.